Les hôtels à la neige, tout schuss sur le design

Cette saison, les stations ne comptent plus les nouveaux venus. Ces établissements revisitent complètement l’esprit chalet en misant davantage sur l’épure. Sans pour autant négliger les matériaux naturels.

JPEG - 748.5 ko
Le Chabichou

Le cliché de l’établissement de montagne façon chalet rustique a vécu. Le style propre aux boutiques hôtels et aux hébergements de luxe s’épanouit désormais sous la neige. Parce que les citadins en quête de grands espaces immaculés rêvent autant de feux de cheminée que de chambres dans l’air du temps.

Les nouveaux venus misent sur un design épuré. A Val Thorens, le flambant neuf Altapura revendique une atmosphère scandinave, différente de l’ambiance plus classique des Fermes de Marie dont la famille Sibuet est également propriétaire. On y trouve aussi quelques touches empruntées à des architectes et designers comme Charlotte Perriand et Henry Jacques Le Même qui ont œuvré en altitude au siècle dernier. Le K2 à Courchevel 1850 joue, quant à lui, sur les gris, beige et pourpre pour des chambres de taille confortable. Quant au chalet Zannier, à Megève, il mêle minimalisme et objets patinés par le temps.

Du naturel à revendre

Partout, les matériaux fétiches sont les plus naturels possibles, pour apporter la bouffée d’air pur nécessaire : pierre dans la salle de bain pour un esprit minéral, bois un peu partout, mais pas en mode verni foncé comme autrefois. On ne s’interdit pas les références à l’imaginaire montagnard par petites touches. Mais on a alors recours à des skis vintage exposés sur un pan de mur ou à d’anciennes portes sculptées. Et parce que la vue est importante comme jamais, les chambres mettent en valeur, par leurs baies vitrées, les montagnes alentour.

JPEG - 610.6 ko
Valmorel

Dans le lobby du nouveau village Club Med de Valmorel, les clients circulent autour de troncs d’arbre remplaçant les poteaux. Et la griffe a reconnu l’évolution des attentes. A la partie 4 Tridents, au fonctionnement traditionnel, répond un étage 5 tridents plus luxueux et intime, doté d’un lounge privé avec vue sur le Mont Blanc et d’une « ski room » réservée.

Les spas sortent le grand jeu

Les spas se mettent, à leur tour, au diapason. Ils se font encore plus sophistiqués qu’en ville. Le Chabichou à Courchevel 1850 a sorti le grand jeu pour son nouvel espace de 1100 m² avec grotte saline et fontaine de glace. L’espace du K2 possède sa propre tisanerie. A l’Altapura, le spa Pure Altitude propose, dans une ambiance de forêt de bouleaux, un « igloo » où l’on peut se faire des frictions de neige glacée. Car tous les détails comptent, y compris, dans les chambres du même hôtel, des placards chauffants pour sécher ses petites affaires !

Autre tendance : la floraison des chalets de luxe au service hôtelier. Le Club Med a ouvert, à côté de son village de Valmorel, des appartements-chalets alliant pierre, bois, lauzes et lave émaillée. Quant au chalet L.Raphaël, à Verbier, il se revendique comme un spa de beauté privé pouvant loger 18 personnes.

JPEG - 90.3 ko
Le domaine de Whitepod

Avec aussi quelques curiosités, à peine plus anciennes, à découvrir comme le domaine de Whitepod aux Cerniers dans les Alpes suisses, où des tentes-cocoon, aux allures d’igloos, chauffées par des poêles à bois, sont installées en pleine nature.





Le design en altitude a pris une telle ampleur qu’un salon s’est consacré en juin dernier à la décoration intérieure et à l’architecture de montagne. Les prochaines ouvertures seront donc, sans nul doute, dans les mêmes tonalités.

Propos recueillis par Hélène Amette © AdC – L’Agence de Contenu

crédit photos Valmorel : Bruno VAN LOOCKE

Portfolio

Valmorel Le domaine de Whitepod Le domaine de Whitepod Le Chabichou Le Chabichou

 

 
Contact

Envoyer un message

Copyrights Partager

Partager sur les réseaux